Alour Sophie

(France)

SOPHIE JOUE UN BEC VANDOREN T55 ET DES ANCHES TRADITIONNELLES N°3

Née en 1974, Sophie Alour a appris le saxophone en autodidacte, après avoir étudié la clarinette à l’école de musique de Quimper. C’est sur scène, in vivo, qu’elle fait l’apprentissage du jazz et très vite, en 2000, elle est engagée dans le big band « le Vintage Orchestra » qui réunit la fine fleur de sa génération. Elle crée dans la même année un sextet avec Stéphane Belmondo et intègre dans le même élan le big band de Christophe Dal Sasso qui enregistre l’album « Ouverture » (Nocturne). Une nouvelle étape est franchie quand Rhoda Scott l’engage en 2004 pour former son quartet.

La même année elle joue dans le big band de Wynton Marsalis et participe au projet d’Aldo Romano. En 2005, elle enregistre son premier album « Insulaire » (Nocturne) salué par la critique. Elle est invitée à participer à plusieurs enregistrements et on la retrouve aussi bien sur les disques d’Alexandre Saada « Be where you are » ou « Panic Circus » que sur l’album du Lady quartet de Rhoda Scott.

En tant que leader, elle réalise son deuxième album en 2007 « Uncaged » (Nocturne) qui réunit Laurent Coq au fender rhodes, Yoni Zelnik à la contrebasse et Karl Jannuska à la batterie et pour lequel elle a débauché le guitariste Sébastien Martel de la scène rock. Le public est aussi enthousiaste que la critique (disque d’émoi Jazzmag, Choc Jazzman et ffff Télérama) et elle obtient le Django d’or 2007 du jeune talent. Pendant deux ans, elle donne des dizaines de concerts avec cette formation, en France comme à l’étranger (Afrique de l’Est et Amérique Centrale), ré-explore son répertoire, le déconstruit, en cherche les limites, pour revenir ressourcée vers le Jazz et un nouvel album, cette fois en trio, «Opus 3 » (Plus loin music, 2010) (Choc Jazzman, ffff Télérama et le So Jazz).

En 2011, elle participe aux côtés de musiciens prestigieux tels que David El- Malek, Pierre de Bethmann ou Frank Agulhon à l’enregistrement du nouvel album de Christophe Dal Sasso « Prétextes » pour le label Bflat. En juin, elle participe au disque de Rhoda Scott enregistré en live sur la grande scène du festival de Vienne.

En 2012, Sophie Alour signe chez le label « Naïve » et enregistre son quatrième disque en quintet « La géographie des rêves ». Album au titre onirique, à l’instrumentation originale et inédite dans son parcours (Stéphan Caracci au vibraphone, Yoann Loustalot à la trompette et au bugle, Sophie Alour à la clarinette basse, clarinette et ténor, Nicolas Moreaux à la batterie et Frédéric Pasqua à la batterie). Il recevra lui aussi un accueil chaleureux et enthousiaste et d’aucuns salueront la compositrice et arrangeuse pour cet album.

En 2014 sort « Shaker », son cinquième album, toujours chez Naïve. Elle y rassemble des compositions originales d’époques différentes de sa vie autour de ce son si particulier du trio sax, orgue (Frédéric Nardin), batterie (Frédéric Pasqua).

En 2015 on retrouve Sophie Alour notamment aux côtés de Joe Lovano, Ambrose Akimusire ou encore Bireli Lagrene pour deux concerts à la Philharmonie de Paris et au Luxembourg, réunis par Eric Legnini dans un All Stars en référence à Norman Granz. Et on la retrouve aussi dans le spectacle de François Morel “La vie , titre provisoire”, pour une parenthèse haute en couleurs, puisque elle y joue non seulement des saxophones et flûte mais aussi du vibraphone, de la basse électrique et des claviers. En 2016 elle participe à l’enregistrement du disque issu dudit spectacle pour le label Sony. Elle participe également à l’aventure d’Alexandre Saada, qui réunit 35 musiciens au studio Ferber pour 4h d’improvisation et qui donnera naissance au disque “We free”. On la retrouve enfin sur le deuxième disque du Ladyquartet de Rhoda Scott “live au Sunset” aux côtés de Julie Saury et de Lisa Cat- Berro avec en invités Géraldine Laurent, Anne Pacéo et Julien Alour. Le disque reçoit un accueil chaleureux.

En 2018 Sophie Alour son sixième album, « Time For Love », qui réunit Stéphane Belmondo, Glenn Ferris, David El Malek, André Ceccarelli, Alain Jean marie, Sylvain Romano, Rhoda Scott, Laurent Coq et le quintet classique Allegria autour de standards et de mélodies intemporelles, chantées notamment par Ella Fitzgerald, Billie Holiday ou Shirley Horn. Elle est nommée pour ce disque aux Victoires dans la catégorie « Artiste de l’Année ».

En 2018 Leon Parker l’invite à rejoindre son quartet aux côtés du bassiste Or Bareket et de Fréderic Nardin au piano.

 

 

 

 

 

 

Sophie Alour was born in 1974. She learned to play saxophone on her own after studying clarinet at the conservatory.  She ‘s been learning how to play jazz on the stage. In 2000, she was hired by  the Vintage Orchestra, a big band featuring the most talented musicians of her generation. The same year she created a sextet with Stephane Belmondo and was playing in the Christophe Dal Sasso’s big band for his“Ouverture” Album (Nocturne).

In 2004, a new step is made when she joins Rhoda Scott’s quartet.

The same year she plays in the Wynton Marsalis big band and in Aldo Romano’s project. In 2005 she registers her first album “Insulaire” (Nocturne) which is warmly welcomed by the critics. She’s invited to join several albums : Alexandre Saada “Be where you are”, Panic circus, and Rhoda Scott ‘s  Lady quartet.

Her second album as a leader is released in 2007.It’s untitled “Uncaged” (Nocturne) and it’s featuring Laurent Coq (Fender Rhodes), Yoni Zelnik (doublebass) and Karl Januska (drums), the rocker Sébastien Martel ( guitar). The public and the critics are enthusiastic (Disque d’émoi Jazzmag, Choc Jazzman and FFFF Télérama). She receives the young talent Django d’or 2007 Award. During 2 years she gives dozens of concerts with her band, in France and abroad (Africa, Central America). She explores her repertory, rebuildsit and comes back to jazz full of inspiration. A new album is born, in trio : Opus 3 (Plus loin music, 2010) (Choc Jazzman, FFFF Télérama and the So Jazz).

In 2011 she joins famous musicians like David El-Malek, Pierre de Bethmann or Franck Agulhon in the new Christophe Dal Sasso’s album “Prétextes” for the Bflat Album. In june, she plays on the main stage of the Vienne Festival for the live album of Rhoda Scott.

In 2012, Sophie Alour signs her 4thalbum  “La géographie des rêves” (“naïve”) with her quintet. This album with a dreamlike title displays a new and original orchestration in her musical history (Sophie Alour on clarinet bass, clarinet and sax tenor ; Stephan Caracci on vibraphone ; Yoann Loustalot on trompet and on bugle ; Nicolas Moreaux on drums and Frédéric Pasqua on drums). In this album she continues to try to escape herself and the conventions dictated by a musical genre.

In 2014 “Shaker” is released, her 5thalbum by Naïve. This album is inspired by lots of fun, jubilation, the pleasure to hide oneself, to disguise…She gathers original tunes from different times of her life and have them interpreted with a peculiar sound produced by the trio sax, organ (Frédéric Nardin), drums (Frédéric Pasqua).

In 2015 Sophie Alour plays  in two concerts at the Paris Philharmony with Joe Lovano, Ambrose Akimusire and Bireli Lagrene. This two All stars nights are organised by Eric Legnini, as a tribute to Norman Granz.

 She also plays in François Morel shows “La vie, titre provisoire”. In this colourful parenthesis, she plays several instruments : saxophones, flute, bass,vibraphone and keyboards. In 2016, she’s also hired to play in the album of the show on the Sony Label. The same year, she joins the Alexandre Saada ‘s adventure, gathering 35 musicians at the Ferber Studio : 4 hours improvisation for an album untitled  “We free”.And she plays on the Rhoda Scott “Live au Sunset” album with Julie Saury and Lisa Cat-Berro, and guests : Géraldine Laurent, Anne Pacéo and Julien Alour. Thealbum is warmly welcomed by the critics.