FAQ spécial Covid-19

AVERTISSEMENT : votre instrument est personnel, afin d’éviter tout risque de contamination, ne prenez pas l’instrument de quelqu’un d’autre et ne laissez personne toucher à votre bec, votre ligature, vos anches, ou même souffler dans votre instrument.

Risque-t-on de contracter le virus en prenant une anche neuve Vandoren ?

Chez Vandoren, cela fait déjà longtemps qu’il n’y a plus de manipulation manuelle des anches lors de la fabrication. Par ailleurs nous avons renforcé les mesures sanitaires nécessaires et recommandées afin de protéger nos salariés.

Les seules manipulations manuelles d’anches sont réalisées pour le contrôle qualité et le contrôle musical, et ces anches sont systématiquement détruites ensuite (elles rejoignent le reste de nos résidus de roseau qui sert de combustible dans notre chaudière).

De plus, le conditionnement individuel sous flow-pack assure une protection maximale jusqu’à ce que l’anche vous parvienne : vous n’avez donc aucun risque de contracter le virus en prenant une anche neuve Vandoren.

Risque-t-on de de contracter le virus en achetant un bec neuf Vandoren ?

Bien que la fabrication des becs soit extrêmement automatisée, ceux-ci sont finis et contrôlés à la main.

Outre les mesures barrières qui sont appliquées drastiquement à notre usine comme le port obligatoire du masque, le port de gants, ainsi que toutes les autres mesures barrières appliquées depuis le début de la pandémie, les scientifiques s’accordent à dire que la charge virale du covid-19 devient trop faible donc non contaminante après 72 heures.

Dans notre usine, une fois les becs nettoyés et conditionnés, il se passe plusieurs semaines avant que vous puissiez vous procurer votre bec : vous n’avez donc aucun risque de contracter le virus en prenant un bec neuf neuf Vandoren.

Informations pratiques :

Précautions contre le COVID-19 chez Vandoren